Recent Posts

Chaleur et sécheresse; l’été 2020 s’installe en grand…

La classique récolte des laitues du lundi, orchestrée par Félix et Sylvain, avec Charles au volant du tracteur! 🙂

Comme le chantaient si bien « The Merrymen »; Feeling hot hot hot. Il n’y a pas de mots plus délicats pour décrire le climat qui règne depuis les derniers jours. Près d’une semaine déjà de températures extrêmement chaudes qui ne font qu’ajouter au stress auquel vos fermiers font face devant cette sécheresse qui semble vouloir caractériser ce début de saison 2020. Disons que cette année nous en fait voir de toutes les couleurs; et ce n’est que le début! Espérons que Mère Nature et sa bande soient un peu plus cléments à notre endroit pour nous permettre de limiter les pertes de rendement et assurer des récoltes décentes…

Qu’est-ce qu’on mange cette semaine?

Un premier panier cette semaine pour les clients de la Mauricie et les abonné(e)s de la région de Québec en reçoivent un deuxième. Alors que les premiers trouveront dans ce panier un unique envoi de nos délicieuses carottes (imparfaites et facturées comme telles) et un paquet de roquette, tous retrouveront dans le panier de cette semaine les classiques du moment; épinards, laitue et radis. Pour les chanceux qui ont de la roquette cette semaine (ou pour ceux qui en ont encore un peu de la semaine dernière), voici une recette absolument divine qu’on a testée en famille et qui se sert aussi bien en entrée qu’en accompagnement. Comme nouveauté cette semaine, les premiers oignons verts et, pour une partie d’entre vous (selon les quantités récoltées), du mini-brocoli et/ou les premiers pois mange-tout. Qu’est-ce qui explique que nous puissions avoir des pois aussi tôt? Très simple! Ils ont été semés en plateaux en serres en avril dernier et transplantés aux champs fin mai. Une belle longueur d’avance qui nous permet de vous faire bénéficier de ce petit péché encore plus longtemps que sans ce coup d’pouce à la nature! 🙂
En provenance des serres, nos déliceux concombres (libanais et/ou anglais), ainsi que des tomates (beef et cerises).
Côté sucré, pour tous (nous l’espérons du moins!), nos savoureuses fraises. Il faut savoir que la saison des fraises s’annonce difficile à Campanipol. Non pas par manque de main d’oeuvre, au contraire et merci aux quelques quinze étudiants qui devraient joindre nos rangs progressivement dans les jours à venir, mais à cause des conditions extrêmes auxquelles nous faisons face… Nous vous tiendrons informé(e)s des disponibilités au fur et à mesure que nous serons en mesure d’évaluer les rendements à venir.

Quoi de neuf aux Jardins?

Malgré une saison climatiquement difficile jusqu’à ce jour, notre équipe travaille fort pour vous offrir le meilleur de nos champs. Je lève d’ailleurs mon chapeau à notre gang qui s’affaire aux champs, peu importe le chiffre affiché au thermomètre. Bien sûr, nous préférons raccourcir les journées de travail pour permettre à tous de récupérer adéquatement et limiter les risques de coups de chaleur, mais il n’en demeure pas moins qu’avec les températures que nous connaissons, même le travail matinal est ardu! Espérons maintenant que les cultures tiendront le coup jusqu’à la prochaine pluie dont on ne cesse de reporter la venue dans les prévisions…

Bien que nous passions beaucoup de temps à irriguer tant bien que mal les cultures les plus à risque, il faut assurément déjà prévoir des pertes de rendement pour cette saison qui n’a rien d’ordinaire. Mais il n’y a malheureusement pas beaucoup de choses que nous puissions faire contre les aléas de la nature, si ce n’est que de tenter de minimiser les dommages; idée qui est d’ailleurs devenue la priorité #1 ces jours-ci. Seul le temps pourra nous permettre de mieux évaluer les pertes ou désagréments causés par ce début de saison exceptionnel…

Passez une très belle semaine qu’on se souhaite un brin plus fraîche et bon appétit,

Florence pour la famille des Jardins Bio Campanipol

 

Ajouter un commentaire

fifteen + 10 =