Et si on apprenait à se connaître? (1 de 5)

I Félix ; le cadet de la famille Campanipol!

Il y a quelque temps déjà que je (Florence) me dis qu’être fermiers de famille, c’est une chose, mais qu’être une famille de fermiers; c’est QUELQUE CHOSE! Et je vous avoue que je n’en suis pas peu fière… Pas peu fière de partager cette passion avec quatre entrepreneurs d’exception avec qui j’ai (EN PLUS!) la chance de partager aussi mes Noël, mes fêtes, mes Pâques, mes beaux jours et mes coups durs depuis le tout premier jour de ma vie, ou de la leur.
Et cette fierté-là m’a sérieusement donné le goût de vous présenter ces gens de coeur qui, sans que vous les lisiez ou les voyiez chaque semaine, travaillent tellement fort pour faire de votre expérience avec Campanipol une expérience que vous aurez envie de vanter, de partager et de répéter! C’est donc aujourd’hui que début cette belle ronde de présentations. Chaque membre de la famille a dressé son auto-portrait par la rédaction d’un court texte qui, je l’espère, vous fera bien sentir toute la passion qui anime notre famille…

 


Cette semaine, vous rencontrez Félix, le cadet de la famille qui, du haut de ses bientôt 27 ans, est papa depuis presque que 5 mois déjà. L’hiver, Félix opère sa propre compagnie de déneigement, tout en planifiant la saison à venir. En effet, c’est lui qui gère maintenant la grande majorité des opérations relatives à la production à Campanipol. Des semis aux récoltes, en passant par les rondes de désherbage, les planifications de fertilisation et la gestion des serres; il est passé maître dans l’art de maximiser les 24 heures que compte une journée!


« Travaillant à la ferme depuis depuis mon enfance, ayant toujours eu un intérêt marqué pour l’agriculture depuis mes premiers pas au champ avec Robert et Danielle, l’agriculture est maintenant pour moi beaucoup plus qu’une passion; c’est une raison de vivre, une vocation! J’aime me dire que nous faisons une différence dans l’alimentation des gens. C’est entre autres ce qui me motive à mettre mes bottes le matin pour aller aux champs. Pour moi, être producteur maraîcher est beaucoup plus qu’un simple métier, c’est un dévouement et parfois je me dis qu’il faut être fou pour exercer ce métier! Mais quand nous voyons tous vos messages d’encouragements et de félicitations, c’est là que je comprends  pourquoi nous exerçons notre métier avec autant de passion. »

 

 

Ajouter un commentaire