Et file le temps…

Une partie des visiteurs du Regroupement de tous les descendants de Paul Bertrand dit St-Arnaud que nous avons reçus samedi dernier!

Alors qu’août prend déjà l’élan pour son dernier droit, le rythme à la ferme semble (enfin!) prendre une cadence plus régulière; moins pressante… Les journées raccourcissent, mais notre équipe, comme de vaillantes abeilles, bourdonnent toujours, bien qu’en plus petit nombre depuis quelques jours. Et comme notre métier de fermiers de famille le sous-entend, nous avons fait office samedi dernier de guides-animateurs dans le cadre d’une très sympathique visite du Regroupement de tous les descendants de Paul Bertrand dit St-Arnaud que nous avons reçue à la ferme! Vous comprendrez que le lien est assez facile à établir et qu’il allait de soi que nous n’allions pas passer à côté de cette occasion de rencontre quelques membres de notre très grande famille de St-Arnaud! 😉 Je remercie d’ailleurs Robert, Danielle, Charles et Félix d’avoir si bien mené cette journée et d’avoir fait découvrir notre passion à la trentaine de personnes présentes.

Qu’est-ce qu’on mange cette semaine?
Peut-être me trouverez-vous redondante, mais nous sommes particulièrement fier(ère)s des paniers de 2018… Alors c’est un autre très alléchant envoi qui vous attendra cette semaine à votre point de livraison. Vraiment, une autre preuve que la nature est forte puisque malgré le manque d’eau de juillet (qui affecte en fait les cultures récoltées ces jours-ci) et les chaleurs persistantes de l’été, la diversité et la qualité sont au menu!
Dans tous les paniers cette semaine, des carottes, des pommes de terre, des oignons frais (à réfrigérer), de la laitue et du maïs sucré. Vous avez constaté que tous n’ont pu recevoir de laitues au cours des deux dernières semaines. C’est que nous étions en « creux » de production; soit une période où les récoltes se font plus rares pour un produit donné pour diverses raisons. Dans le cas de la laitue, il s’agit d’un semis printanier qui nous avait donné du fil à retordre et pour lequel les quantités implantées aux champs avaient été beaucoup moindres que prévu… Mais la situation devrait se régulariser, même si nous ne prévoyons pas nécessairement envoyer une laitue par abonné(e), à toutes les semaines. Sinon, selon les envois déjà effectués, certains retrouveront dans leur panier du chou chinois, du poivron de champs, des aubergines, du brocoli, du chou-fleur, des fèves et, dans les paniers de format Gourmet, les premiers choux de Savoie. Ceux-ci sont vraiment parfaits pour les fameux cigares au chou dont vous trouverez ici une recette végétarienne qui fera le bonheur même du plus grand carnivore j’en suis certaine! Du côté des nouveautés cette semaine, dans les paniers de format Gourmet toujours, un premier envoi de notre délicieux ail. Les gousses se conserveront jusqu’à 4 mois sans problème, dans un sac de papier placé dans un endroit sec, à l’abri de la lumière (endroit que nous pourrions aussi appeler « garde-manger » pour les besoins de la cause!). 🙂 Aussi, en cette période d’abondance, tous retrouveront encore cette semaine des tomates (de champs et de serre; cerises/beef/italiennes) pour lesquelles une partie de la quantité reçue ne sera pas facturée afin de vous faire profiter de ces fastes récoltes!
En provenance des serres, toujours les délicieux concombres et, pour quelques-uns, du poivron de couleur. Finalement, du côté sucré, quelques abonné(e)s retrouveront dans leur envoi les derniers cantaloups dont les récoltes se termineront d’ici la fin de la semaine.

Mise en place des installations pour l’entreposage d’automne.

Quoi de neuf aux Jardins?
Je vous disais un peu plus tôt que les conditions climatiques, disons-le, un peu extrêmes de cet été n’affectent pas le contenu de vos paniers. Par contre, tout ne peut pas toujours être rose! Nous verrons, dans les semaines qui viennent, à quel point le manque d’eau aura affecté les cultures dites « d’entreposage » comme les carottes, pommes de terre, rutabagas, etc.  Si les pluies ne s’intensifient pas un peu dans le prochain mois, il est évident que nous connaîtrons des pertes de rendement qui demeurent à évaluer selon la météo que nous connaîtrons… D’ici là, nous travaillons (Charles principalement) sur la mise en place des nouvelles installations d’entreposage mieux adaptées pour la conservation de nos produits. Vous remarquerez sur l’image qu’il s’agit principalement d’une question de maximisation de l’espace afin de permettre un bon roulement et un travail de conditionnement efficient, en plus de minimiser les risques de blessures lors des multiples manipulations de ces produits qui sont, pour la plupart, entreposés en poches relativement lourdes.

Bref, le travail se poursuit sous tous ses angles à Campanipol dans l’ultime but de pouvoir vous fournir de nos savoureux produits jusqu’à la fin de la saison… Et je glisse ici, comme ça, tout bonnement, que nous travaillons aussi sur la mise en place de notre projet de paniers d’hiver qui devrait connaître sa première saison d’essai, en Mauricie seulement pour cette année, dès novembre 2018… Demeurez à l’affût! 🙂

Sur ce, passez une très belle semaine et, surtout, bon appétit!

Florence pour la famille des Jardins Bio Campanipol

Ajouter un commentaire